Comment nos analystes abordent les problématiques de l’étude de marché:

Partie 1 : Marché & Tendances

Sous-partie 1: Présentation et définition du marché (obligatoire)

Objectif: Définition du produit ou service concerné, éléments généraux. De quel marché plus large est-il un segment ? Quels sont les marchés ou produits liés ?

Exemples d’approches suivies pour traiter cette partie pour différents marchés:

Exemple : Le Marché de la Confiture en Irlande - Marché de niche (en)

Pertinence : les statistiques sur l’Irlande recensaient non seulement la confiture mais aussi les jellies et purées, l’analyste a donc bien annoncé les nuances que cela impliquait et par conséquent elle a justifié le spectre retenu (jams, jellies, purées et marmalades sont incluses dans l’étude) ; des éléments historiques (passage à un produit de luxe, fabrication comme tradition) viennent aussi donner des tendances plus anciennes qui influent le marché mais auraient été trop longues à développer par la suite (la Partie Tendances a bien traité les tendances plus récentes) 

“The making of jams and jellies originally relates to the need to preserve food. As the Museu de la Confitura explains, the Romans used to conserve fruits and flowers in honey. Later, with the discovery of sugar and its introduction to Europe by the Arabs, jam as we know it was born. However, jam as known today only seems to have emerged in the 19th century.  

Likewise in other markets, eating habits followed changes in the society. The Museu de la Confitura explains that the French Revolution also revolutionized the eating habits, transforming preserves from a necessity to a luxury product. This change surely collaborated to the development of this market.

 Jams, Jellies, Purées and Marmalade can be defined as sweet preserves made from fruits. Marmalades are prepared by cooking citrus fruits as to obtain a gelled consistency, while jams are made from other fruits. Differently from the jams, jellies are prepared using fruit juice and purée consists of the edible part of the whole fruit reduced to a purée consistence.

In Ireland, the production of jams is a tradition that remains alive today. What was a key responsibility for the women of the house in the pre- modern era, Jams and preserves making is now a business for micro and small Irish companies.

Exemple : Le Marché de la Pompe à Insuline en France

Pertinence : spécifie de quel marchés liés (celui du diabète et celui du traitement à l’insuline) le marché de la pompe à insuline est un sous-segment et explique bien le procédé qu’il nécessite, son mode d’utilisation

La pompe à insuline est une méthode de traitement alternative pour les diabétiques. La pompe à insuline remplace les multiples injections à l’aide de seringues, et évite une surveillance permanente de la glycémie. Imitant le fonctionnement d’un pancréas normal, c’est un dispositif artificiel permettant de fournir de l’insuline à débit variable à une personne diabétique insulino-dépendante nécessitant de l’insuline de manière permanente.

La pompe à insuline peut être implantée (rarement prescrite par la médecine) ou externe (injection sous-cutanée). Son mode de fonctionnement est simple avec une formation effectuée à l’hôpital et un suivi régulier avec le diabétologue et le vendeur de la pompe.

La vente de la pompe à insuline constitue donc un segment du marché du traitement du diabète et plus précisément du traitement par l’insuline ; à cet égard, la pompe à insuline est une alternative intéressante au traitement par multi-injections d’insuline réalisé par les stylos et permet un meilleur équilibre glycémique. Cependant, en France plus qu’ailleurs, pour fonctionner, le marché de la pompe à insuline nécessite de la publicité et davantage de diabète « educators » autres que les traditionnels médecins.

Exemple : Le Marché des Auto-Ecoles en France | Marché de service

Marché de servicesPertinence : cerne bien le spectre de l’étude

Le permis de conduire tel qu’on le connait existe depuis 1922 en France. Les autoécoles sont apparues et se sont développées dans les années 1950 et 1960 en France afin de lutter contre les accidents de la route et former les conducteurs à la sécurité routière.

Les écoles de conduite sont des organisations qui dispensent une formation théorique et pratique aux futurs conducteurs en vue de la préparation au passage d’un permis de conduire ou du passage de l’examen du code de la route.

L’examen théorique consiste en 40 questions dont le score minimal à la réussite est 35 bonnes réponses. L’épreuve de conduite dure environ 32 minutes et met à l’épreuve la capacité du candidat à conduire et manœuvrer le véhicule ainsi que sa connaissance du fonctionnement du véhicule.

En France, les auto-écoles interviennent avant l’examen du permis de conduire à travers des actions de sensibilisation dans les écoles (APR, ASR, BSR, ASSR). Puis elles interviennent dans la période de l’examen afin de former le candidat et de le préparer au permis de conduire. Enfin, elles ont encore un rôle après l’obtention du permis de conduire dans le cadre du « continuum éducatif » à travers des actions en entreprise, stage de perfectionnement ou stages de récupération de points de permis.

Exemple: Le marché des compresseurs frigorifiques | Indiquer les domaines d’application

Pertinence: L’analyste a utilisé les domaines d’application pour expliquer les ce qui était pris en compte dans l’étude. Il a en même temps identifié les éléments à chercher pour la partie demande.

Des applications mobiles

Les compresseurs mobiles sont principalement utilisés pour la climatisation des bus. Bock par exemple est le premier fabricant européen dans ce segment et le fournisseur de tous les principaux fabricants de systèmes d’autobus. Les compresseurs peuvent également être utilisés dans le monde entier dans les trains et les navires pour le refroidissement et la climatisation.

Des applications stationnaires

Dans le cas d’applications stationnaires, on trouve des exemples dans tous les domaines de la réfrigération, tels que les supermarchés, les entrepôts, les fruiteries, les boulangeries, l’industrie chimique et des boissons, etc. Au cours des dernières années, la climatisation des bâtiments est devenue un autre secteur d’application important

Exemple : Le marché du mobilier de jardin en Suisse - Niche

Selon la classification des activités économiques en Suisse, NOGA 2008 : les activités proches du marché cible peuvent se trouver dans les différentes catégories ci-dessous :

  • 464700 : Commerce de gros de meubles, de tapis et d’appareils d’éclairage
  • 462200 : Commerce de gros de fleurs et plantes
  • 475202 : Autres commerces de détail de quincaillerie, de peintures, de matériaux de construction et de bricolage
  • 477602 : Commerce de détail de fleurs et de plantes
  • 475902 : Commerce de détail de meubles
Exemple: Le marché des vêtements de travail | Catégoriser de produits du secteur

Le vêtement de travail est un article d’habillement destiné à être porté dans le cadre d’une activité professionnelle, souvent dans un but de protection du travailleur contre un ou plusieurs risques pouvant menacer sa sécurité.

Il existe trois catégories de vêtements de travail :

  • Les vêtements de protection (Equipement de Protection Individuelle, dits EPI) ;
  • Les vêtements de travail standard ;
  • Les vêtements d’image (uniformes).

Le marché du vêtement de travail est donc très lié au dynamisme de l’industrie et de la construction, mais également aux secteurs du transport ou de la distribution, dans lesquels la représentation de la marque est prépondérante ; les vêtements permettant aux entreprises de se distinguer entre elles.

[Partie marché mondial]

En ce qui concerne le marché mondial des vêtements de travail, on l’estimait en 2017 à 30 milliards de dollars (environ 26,5 milliards d’euros), d’après un sondage VF Corporation

Exemple: le marché de la billetterie de spectacle en France | Description du métier, utilisation du code NAF

La billetterie de spectacles est le processus de distribution de billets pour des évènements sportifs, musicaux, théâtraux etc.

Le marché de la billetterie de spectacle se compose de deux canaux de distribution qui sont les billetteries physiques et les billetteries dématérialisées. Certains acteurs sont cependant présents sur les deux créneaux de vente de tickets. Le chiffre d’affaires annuel de la billetterie de spectacles avoisinerait les 80 millions d’euros. La billetterie en ligne connait aujourd’hui la plus forte croissance, à hauteur de 15 à 20% par an.

La nomenclature de l’Insee correspondant à l’activité est 7990Z : Activité de billetterie de salles de spectacles.

Si jusqu’ici les acteurs sur le marché de la distribution de billets étaient peu nombreux, et le marché très concentré, La dématérialisation des billets et la multiplication des billetteries en ligne change la donne.

Exemple: Le marché de la location de matériel médical | Distinction des produits concernés

Pertinence: Définition et détail des catégories de matériels

Le matériel médical ou « appareillage médical » regroupe différentes catégories tant les spécialités, les clients et les structures sont nombreuses en France.

L’on peut distinguer quatre catégories de matériel médical :

  • Le matériel d’aide à la vie et gestion de la dépendance qui est présent dans les Ehpad et les maisons de retraite
  • Les véhicules pour les personnes en situation de handicap
  • Les produits et machines pour les besoins ponctuels des hôpitaux (type équipement de diagnostic, thérapeutique, vital et de laboratoire)
  • Le matériel orthopédique utilisé également dans les Ehpad et maisons de retraite.

Un matériel médical est par définition : « Un dispositif médical est défini comme « tout instrument, appareil, équipement, matière, produit, à l’exception des produits d’origine humaine, ou autre article utilisé seul ou en association, y compris les accessoires et logiciels nécessaires au bon fonctionnement de celui-ci, destiné par le fabricant à être utilisé chez l’homme à des fins médicales et dont l’action principale voulue n’est pas obtenue par des moyens pharmacologiques ou immunologiques ni par métabolisme, mais dont la fonction peut être assistée par de tels moyens. Constitue également un dispositif médical le logiciel destiné par le fabricant à être utilisé spécifiquement à des fins diagnostiques ou thérapeutiques ».

Sous-partie 2: Le marché mondial (obligatoire)

Exemples d’approches suivies pour traiter cette partie pour différents marchés:

Exemple : Le marché des produits du terroir | Classement des pays

Les produits du terroir suscitent l’intérêt croissant des consommateurs

Le graphique ci-dessus montre la part de la population auprès de qui les produits du terroir éveillent un intérêt, en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Espagne, en 2016. Ainsi on peut constater que parmi les pays sondés, la France est le pays dans lequel la proportion de la population qui déclare avoir de l’intérêt pour ce type de produits est la plus élevée du panel.

Exemple : Le marché du bagage en France | Leader mondial et comparaison des marchés mondiaux

Le graphique ci-dessous classe les dix plus grandes entreprises de l’industrie des bagages au niveau mondial en 2015, selon la part de marché en valeur. On remarque qu’en 2015, le groupe Samsonite avait une part de marché de 17,3 %. En comparaison, la part de marché en valeur de Delsey ne représentait que 2 %.

Concernant le marché mondial des bagages, le graphique ci-après indique le chiffre d’affaires réalisé grâce à la vente de bagages et de sacs au niveau mondial en 2017. On remarque ainsi que les Etats-Unis dominent largement le marché, avec des ventes supérieures à 24 milliards de dollars, comparé à 3,410 milliards de dollars pour la France.

[Partie Marché français]

D’après The Good Life, en 2017, Sébastien Valette (DG France du groupe Samsonite) indiquait que le marché du bagage représentait près de 500 millions d’euros en France et que les perspectives d’avenir étaient très positives puisque le taux d’équipement n’est pas encore très élevé. Le marché serait donc, a priori, loin d’être saturé puisque des personnes qui ne voyageaient jamais avant découvrent peu à peu ce mode de vie plus mobile et ont donc besoin de s’équiper en bagages pour pouvoir voyager.

Exemple : Le Marché de la LED en France | Concilier plusieurs chiffres

Le marché mondial : un marché en croissance

• Taille du marché

Le marché mondial de la LED est en croissance. Comme le souligne le graphique ci-dessous, la technologie LED tend à remplacer les autres types d’éclairage d’ici quelques années en raison de sa faible consommation d’énergie, avec un rythme de croissance moyen à près de 32% annuels entre 2011 et 2016 d’après Statista, puis un taux de croissance annuel moyen autour de 15% jusqu’en 2020.

Source : Répartition du marché de l’éclairage 2011-2020, Statista, 2018

On estime que le taux de pénétration de la LED dans l’éclairage était d’environ 52% en 2017 dans le monde. Les périmètres retenus variant d’une étude à l’autre, après notre analyse, notre estimation Businesscoot donne la taille totale du marché des LED à près de 43 milliards de dollars en 2017. Ce montant correspond aux estimations de Statista présentées dans le graphique précédent et le graphique ci- dessous.

Source : Taille du marché mondial de la LED, Statista

Il est cohérent avec les chiffres avancés par le rapport du Grand View Research, qui prévoie un taux de croissance annuel de 14,4% par an sur ce marché entre 2018 et 2025, qui atteindra 108,9 milliards de dollars en 2025.

Les estimations du cabinet Allied Market Research partent sur une valeur de marché moins haute (33,1 milliards de dollars en 2017) mais tablent sur un taux de croissance sensiblement semblable (15,9% annuels) pour arriver à une taille totale de 96,7 milliards de dollars en 2024.

Mais il est important de noter que le marché de la LED est segmenté en plusieurs activités complémentaires.

L’activité de production de puces LED est l’activité de base du marché générant près de 8,8Mds$ de chiffre d’affaire en 2018. L’essentiel de cette activité est réalisé en Asie et permet de produire des puces LED de plusieurs types selon leur usage : DIP, SMD, forte puissance ou COB. Les étapes suivantes seront le packaging et la commande de la puce LED.

Le marché des modules LED et des dispositifs d’éclairage (ampoules) LED intervient en aval de la production des puces LED via la mise en place d’un corps, d’un culot et d’un système optique. Comme on le voit sur le graphique suivant, on estime le marché mondial des modules LED à environ 16,8 milliards de dollars en 2018. Selon le Cluster Lumière, la taille de ce segment dans le monde pourrait atteindre 27,28Mds$ en 2024.

Source : Taille du marché mondial des modules LED,Statista

L’étape finale est l’intégration de la LED dans un luminaire (lampe). Le luminaire peut la plupart du temps permettre le remplacement de l’ampoule LED mais peut aussi être indissociable de son dispositif d’éclairage (dalles LED…). Le marché des luminaires LED représente une taille importante puisque la demande mondiale en luminaire LED représentait 10,63Mds$ en 2016. Le marché des luminaires LED devrait croître de 19,6% d’ici 2020.

Sous-partie 3: Le marché local (obligatoire)

Exemples d’approches suivies pour traiter cette partie pour différents marchés:

Exemple : Le Marché des Auto-Ecoles en France | Marché de service

Pertinence : il y a beaucoup de chiffres et chacun d’eux participe à une démonstration, visant à dégager des causes, des évolutions, faire des interprétations

 

Le marché en France: un marché très encadré et concurrencé par de nouveaux acteurs

Le marché des auto-écoles en France est important afin de former les automobilistes dans un contexte de sécurité renforcée et de contrôles routiers fréquents mais il constitue une faible part de l’économie française. Le marché français compte tout de même environ 25 000 formateurs et presque 12000 auto-écoles en 2018. C’est un marché très encadré par l’Etat et qui est régulièrement soumis à des reformes et changements règlementaires.

Le marché des écoles de conduite en France est très fragmenté et la plupart des autoécoles sont de petites structures. L’apparition du permis à points en 1992 a permis aux autoécoles de développer leur offre de stage de récupération de points de permis et de sensibilisation accrue depuis plusieurs années.

En 2008, on estime que 55% des auto-écoles étaient en situation de fragilité économique en raison de coûts fixes importants. Seulement 30% d’entre elles seraient structurellement profitables.
En France, une école de conduite exploitée à titre un individuel peut générer un chiffre d’affaires maximal d’environ 60 000€ par an. Le chiffre d’affaires moyen des autoécoles française est inférieur à 200 000€. Le nombre d’auto-écoles est plutôt en augmentation malgré un nombre de radiation important comme l’illustre le graphique ci- dessous :

Source : Solde des créations d’auto-écoles en France, Permis Mag, 2017

 

En moyenne en France, on compte 70 candidats par auto-école et environ 30 candidats par formateur.

 

En France en 2018, le chiffre d’affaires des auto-écoles représentait moins de 2% du chiffre d’affaires total des PME françaises selon Statista. Le marché de l’enseignement de la conduite reste donc très modeste.

Source : Evolution du nombre de permis de conduire dispensés en France par an, Wikipédia

 

Comme l’illustre le graphique précédent, le nombre de permis de conduire délivrés en France depuis les années 1990 est en légère baisse, notamment en proportion de la population en âge de conduire. Les raisons de ce phénomène sont multiples: multiplication des contrôles routiers et limitations, développement des transports en commun et du covoiturage, déplacements de proximité, soucis environnementaux…

 

A long-terme, on peut envisager que le développement de la voiture autonome (ne nécessitant pas la conduite par son usager) réduise encore le besoin de disposer d’un permis de conduire.

Environ 2/3 des français disposent du permis de conduire pour environ 40 millions d’automobilistes en France selon l’INSEE.

 

En France, l’examen du permis de conduire est l’examen le plus passé chaque année avec 1,5 million de candidats en moyenne.
En 2015, les 16-25 ans représentaient 85% des candidats au permis de conduire en France avec une proportion assez équilibrée d’hommes et de femmes.

Source : Enquête sur le paiement du permis, Auto-Moto, 2017

 

Selon l’infographie précédente, dans près de 71% des cas, les jeunes bénéficient d’une aide de la famille ou extérieure pour financer leur permis.

 

Les sociétés d’auto-écoles en France sont souvent affiliées à un réseau national (CER, ECF, Citizen, CIR+…). Ces réseaux fonctionnent en permettant la création de « franchises de formation » au sein de leur réseau, parfois par parrainage (ECF…). Les adhérents bénéficient de nombreux avantages comme la mise en commun de certaines ressources et services et d’une plus grande sécurité par rapport aux indépendants.

L’univers des auto-écoles est très concentré autour de ces réseaux historiques qui dominent le marché français. Le réseau dominant en France est ECF avec 1200 adhérents en 2018 contre 550 pour CER. Le réseau est en croissance : en juin 2018, le groupe a intégré 33 nouvelles auto-écoles à son réseau ce qui devrait lui assurer un chiffre d’affaires supplémentaire d’environ 10M€ selon une étude Xerfi en 2018.

Exemple : Le Marché de la LED en France |Estimer la taille du marché

Le marché en France : un marché plébiscité par l’Etat et les consommateurs

En France, 80% des systèmes éclairages dans le tertiaire seraient obsolètes dont certains datant de plus de 20 ans. Le renouvellement des éclairages existants passe principalement par la LED. Les luminaires fluo compacts (LFC) sont en perte de popularité en France. L’éclairage halogène est en léger recul, étant donné qu’il constitue une technologie de transition en France comme défini par le Grenelle de l’Environnement de 2008.

Le marché de l’éclairage en France pèserait 2,3Mds € et emploierait environ 7000 personnes en 2017 selon le Syndicat français de l’éclairage. En 2017, le nombre d’ampoules LED vendues en France dépassait les 127 millions.

Comme l’illustre le graphique précédent, les ventes d’ampoules LED ont progressé de 46% entre 2016 et 2017. La préférence des consommateurs pour la LED s’explique par le fait que l’Etat français tente de réduire les alternatives au LED et par les économies d’énergie que leur utilisation entraine.

Les sociétés produisant des modules LED ou ampoules LED sont peu nombreuses en France et de relativement petite taille. En revanche quelques sociétés sont présentes sur le créneau de l’intégration de la technologie LED et dans les luminaires LED et s’oriente sur des marchés nouveaux comme la domotique ou la maison connectée.

Les chiffres clés du marché français :

Chiffre d’affaires des ampoules LED en France: 40,4M€ en 2013et entre 136M€ et 159M€ en 2018 (estimation Businesscoot)

• Consommation nationale d’électricité pour l’éclairage : 56 TWh en 2017 (soit 12% de la consommation d’électricité)

Exemple : Le mobilier de jardin en Suisse – Estimation du marché à partir de Statista et du marché d’un autre pays

Afin d’estimer la taille du marché du mobilier de jardin en Suisse (donnée indisponible telle quelle), nous pouvons nous fonder sur la taille du marché du mobilier de jardin en France. Le marché français du mobilier extérieur a atteint 555 millions d’euros en France en 2016. Si l’on estime que la proportion PIB sur dépense de mobilier extérieur est stable entre les deux pays. On obtient un marché de l’ameublement extérieur de 145 millions d’euros en Suisse (soit 166 millions de CHF au taux de change du 1er octobre 2018).

 

Un autre moyen d’approcher la taille du marché du mobilier extérieur en Suisse peut être appliqué par rapport à la proportion de celui-ci dans le marché plus large du mobilier.

Cette statistique présente le chiffre d’affaires annuel du marché du meuble en France de 2004 à 2017. Il indique que le chiffre d’affaires du marché du meuble a augmenté de plus d’un milliard d’euros entre 2004 et 2007. En 2017, le chiffre d’affaires de ce marché a atteint près de 9,8 milliards d’euros. Le mobilier de jardin représenterait donc 5,81% du marché total.

 

Si l’on applique cette proportion au marché Suisse (2,58 milliards de dollars en 2016 d’après Statista), on obtient un marché du mobilier d’extérieur d’une valeur de 149 millions de dollars en Suisse pour l’année 2016 (soit 146,6 millions de CHF aux taux de change du 1er octobre 2018).

Exemple : Le Marché de l’Acier en France | Marché industriel

 

Pertinence : chaque assertion est chiffrée, la production est abordée mais aussi la structure du commerce extérieur, enfin il y a une mise en perspective avec le reste du monde (place de la France par rapport aux autres pays)

 

Les aciéristes français ont produit 1,3 millions de tonnes d’acier brut par mois en 2017 (soit près de 15,5 millions de tonnes d’acier à l’année). [CVS / World Steel association]

Ils assurent ainsi 9% de la production totale d’acier brut de l’Union Européenne (3ème position derrière l’Allemagne à 26,1% et l’Italie à 14,1%), et 0,9% de la production mondiale. [World Steel association]

La production française est exportée à 94,7% pour une valeur totale des exportations de 13,8 milliards de dollars en 2017 [IHS Market Global Trade Atlas] (à 84% dans 10 pays principaux, tous membres de l’UE à l’exception de la Turquie et des Etats-Unis). La consommation annuelle d’acier par l’industrie française (mesurée par l’indicateur de la « consommation apparente ») était de 15,7 millions de tonnes en 2017. Pour y répondre, les industriels français ont donc dû importer 14,9 millions de tonnes d’acier. [World Steel Association, IHS, voir graphes ci-dessous]

En valeur cependant, le solde du commerce extérieur des aciéristes français est positif (compris entre 0,6 et 1 milliards d’euros par an depuis 2012 [A3M / Eurostat]). Dans le détail ce solde est négatif vis- à-vis des pays de l’Union Européenne, mais positif vis-à-vis des pays tiers. Les données rapportées dans le graphique ci-dessous suggèrent que les industriels français achètent de l’acier aux producteurs de l’Union Européenne à un prix moindre que celui auquel les aciéristes français vendent leur production aux pays tiers.

[Solde du commerce extérieur d’acier de la France – A3M / Eurostat]

 

En somme, les exportations françaises ont donc une plus forte valeur ajoutée que les importations. Extrêmement intégré au marché européen et international, le marché français de l’acier est de ce fait fortement dépendant des évolutions du marché international de l’acier et des produits d’aciérie.

Les données d’exportations en volume et en valeur, de production en volume et le solde commercial de la France sur l’acier, nous permettent d’estimer la taille globale du marché de l’acier en France en 2017 à 11,1 milliards d’euros (valeur totale des produits d’aciérie achetés par les industriels français en 2017) ou 12,1 milliards d’euros (chiffre d’affaire total des aciéristes français) [Traitement Businesscoot ; sources IHS, World Steel Association et Eurostat]

Exemple : Le Marché de l’Optique en France | B2C

Pertinence : met en évidence la spécificité du secteur pour les consommateurs, à savoir la charge supportée par la sécurité sociale ; l’approche en termes de propension à payer et la recherche menée sur l’évolution des tarifs sont aussi très éclairantes.

 

·      Des prix en baisse et une disposition à payer inférieure à 100 euros

La baisse des prix de l’optique amorcée en 2015 continue cette année. L’indice base 100 est de 99,43 cette année contre 100 en 2015, soit une baisse de 0,5%. Alors que dans le même temps, 2 autres indices, indice des prix à la consommation et indice des prix des complémentaires santé, poursuivent leur hausse.

 

En 10 ans, les prix de l’optique médicale ont crû de seulement 4,8% alors que comparativement, les prix de la consommation mais surtout des complémentaires santé se sont envolés (respectivement +12,1% et +24,9%).

En ce qui concerne les complémentaires santé, cette hausse devrait d’ailleurs se poursuivre. Ainsi, l’IPAP (Indices des prix des assurances des particuliers), publié chaque année par Assurland, prévoit pour 2018 une augmentation de 2,5% des assurances complémentaires santé.

 

Cependant, la tendance pourrait être amenée à évoluer puisque celle- ci est étroitement liée à l’environnement réglementaire et aux remboursements. Il y a un an, le candidat Emmanuel Macron promettait « la prise en charge à 100 % des lunettes et des prothèses auditives et dentaires d’ici à 2022, en lien avec les mutuelles et l’ensemble des professionnels de santé ». La promesse visait à garantir à tous l’accès à ces équipements vitaux sans « reste à charge » (« zéro RAC »), quand, en moyenne, 22 % du prix des équipements est encore payé par les ménages.

Le graphique ci-dessus dévoile le montant maximal que les Français seraient prêts à payer de leur propre poche pour une nouvelle paire de lunettes en 2016. Lors du sondage, environ 75 % des personnes interrogées déclaraient ne pas envisager de payer plus de cent euros pour des lunettes auprès de leur opticien.

Par contre 7 % des Français seraient prêts à accepter un « reste à payer » supérieur à 200 euros.

Sous-partie 4: La demande (obligatoire)

Objectif: Identifier les éléments qui impactent la demande sur ce marché et reporter leurs évolutions

Exemples d’approches suivies pour traiter cette partie pour différents marchés:

Exemple : Le marché des produits du terroir | Utilisation de sondages

La recherche de produits de qualité, tendance éphémère ou transition pérenne ?

L’histogramme ci-dessus met en évidence l’importance de différents critères de qualité alimentaire pour les jeunes Français de 15 à 30 ans en 2016. Près de 90 % des personnes interrogées considéraient les produits « authentiques » et « du terroir » comme les meilleurs.

 

Les consommateurs jeunes semblent donc privilégier les produits frais locaux et de qualité.

Exemple: Le marché des vêtements de travail | Utiliser le taux d’activité pour évaluer l’évolution de la demande

Pertinence: les volumes de ventes de vêtements de travail sont liés au niveau d’emploi.

La France, une croissance retrouvée source d’opportunité

Comme le montre le graphique ci-dessus, le taux d’emploi en France a presque retrouvé les niveaux pré-crise de 2008, et ce notamment grâce à des créations d’emplois beaucoup plus nombreuses ces dernières années, mais également moins de suppressions d’emplois.

Exemple : Le marché des bagages en France| Tourisme et pouvoir achat déterminent la demande

The Good Life expliquait en 2017 que, dans le monde, les voyages ont globalement tendance à augmenter et en 2015, il était prévu que le nombre de touristes internationaux, qui était alors de 1,2 milliards d’individus, augmenterait de 4 % d’ici à 2020[Source]. Cette tendance s’explique notamment par le développement du tourisme en provenance de l’Asie. En effet, les touristes asiatiques voyagent de plus en plus, consomment beaucoup et ont parfois besoin d’acheter des bagages supplémentaires en cours de voyage. Les séjours d’affaires ont également tendance à augmenter, ce qui tire vers le haut le segment business de la bagagerie, dans lequel sont par exemple incluses les sacoches ou les serviettes, ainsi que les petits bagages cabine, qu’il s’agisse de valises ou de sacs à dos.

Ainsi, d’après Xerfi, le chiffre d’affaires des détaillants français d’articles de maroquinerie et de voyage a augmenté de 13,9 % en 2017, soit un record de croissance depuis 2010. Cela s’explique notamment par la hausse du pouvoir d’achat des ménages ainsi que par le retour des touristes étrangers en France, surtout pour les segments luxe et haut de gamme.

Sous-partie 5: Tendances (obligatoire)

Objectif: Expliquer brièvement le cadre règlementaire du pays, du continent Europe et son évolution

Exemple: Le marché des jeux de société en Allemagne | Evolution de la population et pouvoir d’achat

La natalité : plus il y a d’enfants, plus les cibles potentielles pour les fabricants de jeux de société sont nombreuses.
En Allemagne, après plusieurs décennies de baisse de la natalité, celle-ci est repassée pour la première fois depuis 1982 au-dessus de 1,5 enfants par femme.

➢ Le pouvoir d’achat des ménages : il atteindra 22 992 euros par habitant en 2018 (brut), soit une augmentation de 2,8%. Comme l’inflation des prix à la consommation devrait être proche de 1,8%, cela entrainera une hausse réelle du pouvoir d’achat, et donc davantage de possibilité d’investir dans les loisirs.

 

Prix et produit – le marché des jeux de société en Allemagne – Informer sur le prix moyen ou le prix d’un produit standard
D’après le site d’information sur les jeux Tric Trac, une jeu de plateau en Allemagne coûte en moyenne de 25 à 30 euros. En général, les prix des jeux de société se trouvent dans une fourchette de prix 5€-50€.

L’Allemagne semble toutefois subir un phénomène de prix tirés vers le bas, résultant principalement d’une lutte acharnée entre les distributeurs qui peuvent être plusieurs à posséder la distribution d’un même jeu (à l’inverse de la France). Ainsi, beaucoup de petits distributeurs ont beaucoup de difficultés à survivre.

Exemple : Le marché du Développement de Site Web | Marché de service

Pertinence : explique les nouveaux usages et les nouveaux utilisés dans ce secteur digital

-Le marché tiré par la croissance des ventes en ligne

 

La croissance des ventes en ligne est aujourd’hui le levier principal de la création de sites web pour les entreprises. Selon les chiffres de la Fevad, le chiffre d’affaires du commerce en ligne français n’a cessé d’augmenter depuis 2006 et a atteint le pic de 72 milliards d’euros en 2016. La croissance du chiffre d’affaires du commerce en ligne entre 2015 et 2016 a été de 14,6%. La France s’impose ainsi comme le 3ème acteur européen du e-commerce, derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne. A noter que 36,6 millions de Français ont acheté en ligne sur l’année 2016. Le syndicat indique également qu’un nouveau site internet se crée toutes les 30 minutes en France. De plus, le secteur a franchi la barre du milliard de transactions en 2015, soit une augmentation de 23% par rapport à 2015. Malgré la conjoncture économique morose, le panier annuel moyen de l’acheteur en ligne français est passé de 1780€ en 2015 à 2000€ en 2016. En France, ce sont les pure players (entreprises qui ne vendent qu’en ligne) qui dominent le secteur du e-commerce.

L’observatoire e-performance met toutefois à jour d’importantes disparités de performance entre les sites de commerce en ligne. D’autre part, il existe de fortes disparités entre les gros acteurs de l’e- commerce et les TPE-PME. Une quarantaine d’opérateurs occupent aujourd’hui un tiers de l’activité dans le secteur de la vente en ligne. Cette croissance des ventes en ligne s’est accompagnée d’un essor du nombre de sites marchands dans l’Hexagone : +18% par rapport à 2015. Début 2017, le Web français comptait ainsi plus de 204 000 sites marchands actifs, soit 130 000 sites de plus qu’en 2010. Selon toute probabilité, le marché français du e-commerce devrait poursuivre sa croissance à un rythme annuel supérieur à 10% en 2016 pour franchir la barre des 80 milliards d’euros, grâce à l’augmentation du nombre d’acheteurs et surtout de la fréquence d’achats.

Cette pérennisation de la croissance pourrait enfin se traduire par un franchissement de la barre des 300 000 sites marchands actifs à l’horizon 2020. Google et Kantar Media Compete ont lancé le 23 Avril 2013 le premier baromètre de mesure et de suivi des performances des sites de e-commerce en France. Cet outil, qui s’appuie sur 4 indicateurs, permet de comparer les performances de conversion des sites par rapport à la moyenne du secteur : c’est-à-dire leur capacité à transformer un simple visiteur en prospect ou en client. Si la consommation des ménages ne devrait pas augmenter en 2016 en raison du climat économique difficile, la Fevad souligne que 73% des cyberacheteurs ont l’intention de maintenir leur niveau d’achat sur internet, et 19% d’entre eux envisagent d’augmenter leurs achats.

 

D’autre part, les sites « vitrine » continuent de jouer un rôle clé pour les entreprises. Ils permettent de renseigner le client, de façon simple, sur les produits de l’entreprise et les moyens de la contacter. D’après une étude réalisée par la Commission Vente & Marketing ADEN baptisée « Les entreprises et Internet » en 2013 et réalisée auprès d’environ 6900 entreprises, 35% des entreprises interrogées disposent d’un site vitrine et 16% d’un site e-commerce. Il semble que ce taux d’équipement au-delà des 50% continuera à évoluer puisque 18% des entreprises interrogées souhaitent créer leur site. De plus, 1/3 des entreprises possédant un site « vitrine » expriment leur envie de passer à la vente en ligne.

 

Les nouveaux services liés aux sites Web

 

Mobile

La croissance du marché réside également dans les nouveaux services proposés par les sites internet. C’est tout d’abord le marché du commerce mobile, autrement appelé m-commerce, qui est en train de décoller. Le commerce réalisé à partir d’une tablette ou d’un smartphone, après s’être répandu aux Etats-Unis, s’est confirmé en France en 2012, selon la Fevad. Ces ventes ont représenté 2% des ventes internet, et 20% des internautes déclarent vouloir utiliser leur mobile pour commander sur internet en 2013.

Selon l’Observatoire des nouvelles tendances de consommation de CCM Benchmark (éditeur du Journal du Net), en juin 2012 en France, 39% des mobinautes avaient déjà acheté un produit depuis leur mobile. Ces achats ont porté à 57% sur des biens digitaux (musique, applications, jeux ou abonnements à la presse en ligne) et à 44% sur des biens physiques. Enfin, un quart des mobinautes a affirmé avoir consommé des services via leur smartphone ou leur tablette (transport, voyages, ticket de cinéma, etc.).

 

Enfin, 20% d’entre eux avaient déjà payé une facture sur un mobile. Le Journal du Net souligne par ailleurs que dans le monde, la consommation de biens digitaux a explosé en 2012: 67% des 53% de mobinautes qui pratiquent le m- commerce en ont déjà acheté.

Le site web indique enfin que le nombre de mobinautes ayant déjà pratiqué le m-commerce devrait continuer à progresser à mesure que se multiplieront les sites et applications mobiles transactionnels. Certains acteurs comme Vente-privée.com, qui figurent parmi les leaders du e-commerce, gagnent aujourd’hui plus de 10% de leurs revenus via les ventes sur mobile.

 

Réseaux sociaux

Selon les données collectées par l’Eurobaromètre Standard 86 au cours de l’année 2016, 48% des Français déclarent utiliser les réseaux sociaux au moins une fois par semaine. Selon We Are Social Singapore, l’internaute français passe en moyenne 1h20 sur les réseaux sociaux.

En France, les réseaux sociaux trustent le palmarès des sites Web les plus visités au cours de l’année 2017, depuis un ordinateur en en nombre de visiteurs uniques par mois.

 

Vidéos

La vidéo en ligne affiche deux grandes tendances :

  • D’une part, on observe une déclinaison de spots TV sur Internet, dans le cadre de campagnes média. La vidéo sur internet est dans ce cas un complément à la publicité TV, remplissant des objectifs média.
  • D’autre part, il existe une production indépendante de vidéo sur Internet. Le but recherché dans ce cas est l’augmentation les taux d’engagement, d’interaction et de viralité sur un site internet.

L’impact de la vidéo sur le trafic internet est fort. D’après une étude publiée par Forbes en 2011, 64% des chefs d’entreprises ayant visionné la vidéo en ligne d’un fournisseur potentiel seraient ensuite allés visiter le site Web de ce dernier.

En conséquence, d’après une étude menée par AdVideum en 2012, le nombre d’annonceurs vidéo présents sur le net aurait ainsi connu une augmentation de 48,3% entre le 1er trimestre 2011 et le 1er trimestre 2012, passant de 211 à 313. Cette croissance concerne également le nombre de campagnes vidéo passant de 388 à 523 sur la même période (+35%). Le secteur le plus actif sur ce marché est celui de la grande consommation, avec environ 100 campagnes vidéo diffusées sur les supports vidéo français. Le deuxième secteur le plus actif est le secteur Ciné/TV/Musique, suivi par la beauté et la santé.

 

Cloud Computing

Le Cloud computing, ou “informatique dans les nuages”, est vise à permettre l’exploitation des services et des espaces de stockage informatiques disponibles chez un fournisseur, par des clients externes. Le Cloud a rapidement fait la preuve de son efficacité en matière de développement Web, grâce à ses fonctionnalités sur 4 segments: l’application, la plate-forme, l’infrastructure et les données.

On distingue dans le cadre du Cloud le « Software as a Service », ou SaaS, qui est le découpage de l’application en services, du « Platform as a Service » ou PaaS, voire encore de « L’Infrastructure as a Service » ou IaaS.

Les services de développement Web offerts par le Cloud Computing, proviennent d’énormes centrales numériques appelées datacenters, qui utilisent des logiciels basés sur les techniques virtuelles. A cause de leur coût d’investissement initial, ces types d’appareils ne sont accessibles que par des grosses sociétés. Elles sont alors mises à la disposition des clients, par leurs intermédiaires. Cependant, après l’adoption du Cloud, les usagers se soucient beaucoup du problème de performance, de disponibilité d’accès des données, de leur sécurité et de leur intégrité.

Exemple : Le marché des compresseurs frigorifiques | Innovation – partenariat entre entreprises

C’est dans cet optique que les entreprises SFK et Handbell ont signé un partenariat en 2016, afin de développé un compresseur frigorifique à force centrifuge magnétique. Cette innovation permettra de diminuer les coûts totaux d’exploitation, de réduire la consommation d’énergie de 10 à 40%, d’améliorer la durée de service des équipements et d’accroître leur fiabilité.

[Partie règlementation]

Les réglementations dans le non résidentiel soutiennent la recherche

Le décret sur la rénovation des bâtiments tertiaires qui est paru au Journal Officiel le 9 mai 2017 visait à améliorer l’efficacité énergétique des immeubles à usage tertiaire. L’objectif étant d’atteindre une diminution de 60% des consommations énergétiques de 2010 à 2050. Des objectifs intermédiaires ont bien été fixés par tranche de 10 ans.

  • Réduction de 40% des consommations énergétiques d’ici 2030 ;
  • Réduction de 60% des consommations énergétiques d’ici 2050 ;

À noter qu’après révision en juillet 2018, l’obligation de 25% d’économies d’énergies en 2020 a été supprimée même si les seuils suivants sont maintenus.

Ce texte s’applique aux hôtels, aux commerces, aux bureaux, aux bâtiments d’enseignement et bâtiments administratifs de plus de 2.000 m2.

Exemple : Le marché des bagages en France| Innovations et R&D

L’innovation est un moteur constant d’évolution du marché, qui permet aux marques de sans cesse renouveler leurs gammes en les améliorant. Au cours de l’histoire de la valise par exemple, la valise en polypropylène, la valise rigide à roulettes et la valise à quatre roues multidirectionnelles ont permis aux marques de proposer des modèles pratiques et fonctionnels révolutionnant les anciens produits.

Aujourd’hui, les valises suivent la tendance des objets connectés : certains modèles sont géolocalisables, d’autres sont équipés d’un lecteur d’empreintes, d’autres encore peuvent servir de station de recharge pour smartphone ou ordinateur, et certains modèles proposent également un système de pesée intégrée. Récemment, on a même pu assister à l’apparition de valises autonomes, capables e suivre le voyageur à la trace. Certaines valises envoient un message sur le téléphone du voyageur au moment du débarquement de l’avion pour indiquer leur position.

Une autre innovation venant révolutionner l’univers du voyage est la valise extensible et connectée X-Tend, une valise qui prend 40% de
plus de surface sur pression d’un bouton. Elle permet donc de modifier la taille du bagage entre l’aller et le retour, ce qui n’oblige pas à enregistrer le bagage sur les deux trajets. Cette valise est aussi équipée de prises USB avec batterie, des roues tous terrains ne faisant pas de bruit, et ne pèse que 3,8 kg.

Par ailleurs, les compagnies aériennes ayant imposé des normes contraignantes concernant le poids et la taille des bagages, notamment les compagnies low-cost, la légèreté et le côté pratique des bagages est donc un critère fondamental des fabricants et, en cinq ans, le bagage cabine est passé de 4 kg à 1,5 kg. Concernant le côté pratique, certains fabricants s’adaptent aux besoins des consommateurs et proposent par exemple des doublures lavables, une poche spécifique pour présenter son ordinateur à plat dans le scanner, etc.

Exemple : Le marché des cabinets de recrutement | Identification des moteurs de la demande: l'activité des cadres et l'externalisation

Plusieurs facteurs ont un fort impact sur le marché de l’appui au recrutement en France, et par conséquent sur le chiffre d’affaire des cabinets de recrutement. Puisque les cabinets de recrutement interviennent principalement dans le recrutement des cadres, ce marché est d’abord déterminé par le nombre de recrutement de cadres. Celui-ci dépend directement de la santé économique en France. La croissance poussera les entreprises à développer leurs activités et recruter. La morosité économique ou la stagnation limitera les embauches. Le niveau de « turnover » (variable en fonction du secteur d’activité et de la région) et les départs à la retraite influent aussi les recrutements de cadres. [Etude du cabinet EY pour le compte de l’OPIIEC]

L’activité des cabinets de recrutement est ensuite contrainte par le degré d’externalisation des processus de recrutement. Comme présenté précédemment, celui-ci reste faible en France. Pour son évolution future, les perspectives diffèrent en fonction du profil des clients. Les grands groupes sont susceptibles de réinternaliser leurs pratiques, bénéficiant des effets d’apprentissage de l’externalisation des dernières années. Mais les PME et petites structures qui ne peuvent financer un poste RH à temps plein restent dépendantes des prestataires externes. Par ailleurs, les services haut de gamme (recrutement de cadres supérieurs et administrateurs) qui nécessitent une approche directe et une connaissance très pointue du secteur restent largement fournis par des acteurs externes, experts. Les barrières à l’entrée du marché de l’appui au recrutement étant plutôt faibles, cela favorise l’arrivée de nouveaux entrants et le renforcement de la concurrence. Les cabinets de recrutement doivent faire face à la compétition des autres acteurs du marché de l’appui au recrutement (services publics d’emploi, sites d’annonce intégrés, ETT, chasseurs de têtes). De nouveaux acteurs proposent maintenant des substituts à leurs services (ré-internalisation par les directions RH, applications et plateformes d’intermédiation entre recruteurs et chercheurs d’emploi). La concurrence accrue et le positionnement « low-cost » de certains nouveaux entrants contribuent à tirer les prix à la baisse.

Sous-partie 6: Règlementation (obligatoire)

Exemples d’approches suivies pour traiter cette partie pour différents marchés:

Exemple – le marché de la billetterie spectacle en France | Description du cadre réglementaire comparé au fonctionnement du marché dans le fait

La Revente de billets, une activité encadrée malgré des dérives persistantes

La revente en ligne d’une place pour un concert, un spectacle ou un match est une pratique très fréquente qui n’est pas sans engendrer certains abus, les marchés parallèles peuvent faire gonfler artificiellement les prix.

En France, la loi du 12 mars 2012 a instauré une sanction visant à lutter contre l’instauration de marchés parallèles de revente de billets par des particuliers. Le montant de l’amende encourue est fixé à 15 000 euros et est doublé en cas de récidive.

Cependant, malgré ces mesures, le marché parallèle continue à prospérer. Aline Renet, conseillère stratégique au Prodiss, le syndicat national des producteurs, diffuseurs, festivals et salles de spectacle musical et de variété affirme que la revente illicite en France représente entre 10 % et 15 % du total des billets et atteint parfois jusqu’à 25 % pour les très gros concerts.

Afin de lutter contre ce phénomène Prodiss, aux côtés de plusieurs producteurs de spectacles, a annoncé, vendredi 2 février 2018, avoir porté plainte au pénal contre Viagogo après avoir constaté « de très nombreuses offres illicites de billets pour des ­concerts qu’ils produisent »

Ticketmaster au également fait l’objet de critiques de la part de médias canadiens qui affirme que le site incite les revendeurs professionnels à acheter les billets en masse avant de les revendre au prix fort.

Afin que l’activité de revente ne soit pas assimilée à un marché noir, les prix proposés doivent être équivalents aux prix d’achat, ou inférieur comme c’est le cas pour certains sites comme Passe ton billet qui propose aux internautes de revendre leur ticket de train inutilisé.

Exemple: Le marché location de matériel médical | Citation de la règlementation France puis EU

Cadre réglementaire

Un matériel médical est par définition : « Un dispositif médical est défini comme « tout instrument, appareil, équipement, matière, produit, à l’exception des produits d’origine humaine, ou autre article utilisé seul ou en association, y compris les accessoires et logiciels nécessaires au bon fonctionnement de celuici, destiné par le fabricant à être utilisé chez l’homme à des fins médicales et dont l’action principale voulue n’est pas obtenue par des moyens pharmacologiques ou immunologiques ni par métabolisme, mais dont la fonction peut être assistée par de tels moyens. Constitue également un dispositif médical le logiciel destiné par le fabricant à être utilisé spécifiquement à des fins diagnostiques ou thérapeutiques ».

Cadre législatif et marquage CE

Le marquage CE garantit la libre circulation de produits sûrs au sein de l’union européenne. Les directives européennes (directive 93/42 CE pour les dispositifs médicaux et directive 90/385 pour les dispositifs médicaux implantables actifs) fixent des exigences essentielles obligatoires qui ont pour objectif de garantir la sécurité et la santé des personnes.

Les principes du marquage CE sont la responsabilité des fabricants, la certification par un tiers, le contrôle à postériori par les autorités compétentes.

Règlement des dispositifs médicaux

Contrôle de la mise sur le marché et la mise en circulation des dispositifs, les obligations des opérateurs économiques, le marquage CE, la traçabilité, l’UDI, les organismes notifiés, la classification des dispositifs, l’évaluation de la conformité, l’évaluation et les investigations cliniques.

Exemple : Le Marché des Auto-Ecoles en France

Pertinence : la partie recense en détails tous les éléments réglementaires, des plus anciens aux plus récents, qu’elles soient européennes ou strictement françaises, qui influencent l’activité des auto-écoles en France

 

La Convention de Vienne sur la circulation routière de 1968 impose aux pays signataires dont la France de vérifier l’aptitude à conduire des candidats au permis à travers un examen pratique et un examen théorique.

 

La réglementation de l’enseignement de la conduite de 1958 définit le monopole des auto-écoles dans l’enseignement de la conduite. La réglementation prévoit également l’obligation des formateurs d’avoir un diplôme de certification d’aptitude professionnelles et pédagogiques à l’exception des formateurs ayant pu justifier de deux ans d’expérience continue avant 1959. L’ouverture ou la reprise d’une nouvelle autoécole doit faire l’objet d’une consultation par la commission professionnelle départementale.

 

La loi Gayssot en 1999 a renforcé les critères requis pour obtenir le statut d’autoécole et oblige la signature de contrat écrit entre l’autoécole et le client.

 

La réglementation du 8 janvier 2001 renforce les obligations des auto- écoles. Les formateurs devront suivre une formation de 10 jours en gestion. Tous les véhicules utilisés dans la formation devront posséder une police d’assurance appropriée. La surface minimale d’une autoécole est définie à 25m2. L’agrément de l’établissement doit être affiché dans les locaux et visible au public.

L’inscription des nouveaux candidats ne peut se faire qu’à l’intérieur des locaux. L’autoécole doit fournir une formation correspondant à l’arrêté du ministère en charge de la sécurité routière.

 

Le 6 Août 2015, la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques a contribué à faire baisser le prix du permis de conduire ainsi que de réduire les délais d’attente pour le passage du permis en libéralisant le secteur des autoécoles.

La loi « Macron » du 1er janvier 2017 permet au candidat de faire appel à des moniteurs agréés indépendants. La loi fixe un délai de deux mois pour présenter un candidat libre à l’épreuve du permis de conduire.

Pour ouvrir une autoécole en France selon l’article R. 212-4, le gérant doit être âgé de minimum 23 ans, avoir un casier judiciaire vierge, pouvoir justifier ses capacités de gestion (titulaire d’un diplôme d’Etat de niveau III ou supérieur), disposer de moyens matériels et financiers suffisants à la gestion d’une autoécole (locaux, organisation, flotte…) et disposer d’un agrément de sa préfecture.

Pour proposer des stages de récupération de points de permis, le gérant devra répondre aux mêmes critères que ceux évoqués précédemment, être âgé d’au moins 25 ans et suivre une formation à l’INSERR (Institut national de la sécurité routière et des recherches).

 

Depuis le 26 février 2018, un arrêté a mis en place des labels de “qualité des formations au sein des écoles de conduite” afin de permettre au public d’avoir une meilleure visibilité sur le marché. Des certifications de qualité comme les normes ISO 9001 et ISO 14001 existent comme gage de qualité organisationnelle des auto-écoles. Elles sont optionnelles.

Sous-partie 7: SWOT (Obligatoire)

Exemples d’approches suivies pour traiter cette partie pour différents marchés:

Exemple : Le marché de l'acier en France

Exemple: Le marché des vêtements de travail – SWOT complet

Exemple: Le marché de la billetterie spectacle

Partie 2 : Prix & Produits

Sous-partie 1: Prix (Obligatoire)

Exemples d’approches suivies pour traiter cette partie pour différents marchés:

Exemple : Location de materiel medical en France - Comparatif des offres proposées pour la location d’un fauteur (produit standard)

Avec plus de 300 acteurs et entreprises spécialisées dans le secteur, l’offre est large et profonde. Faite pour répondre à tous types de besoins médicaux et également à différentes structures, la diversité est également présente au niveau des prix.

Qu’il s’agisse d’un fauteuil, d’un lit, de matériel orthopédique, ou encore de prothèses les leaders doivent être compétitifs pour gagner en parts de marché.

Parapharm, la vitrine médicale, BVS médical, Bastide le confort médical ou encore matérielmédical.fr proposent des forfaits locatifs à durée variables suivant le produit.

Par exemple, la location d’un fauteuil roulant standard pour un particulier coûte :

  • 45€/semaine sans accessoires chez Bastide
  • 20€/semaine chez Matérielmédical.fr en livraison express
  • 25 ,51€/semaine chez Sofamed et le tiers payant pour l’avancement des frais
  • 16,45€/semaine TTC chez Medimad avec la possibilité de se faire rembourser par la sécurité sociale et 45€ sans prescription.

Le client particulier a la possibilité de commander directement l’équipement dont il a besoin en ligne et peut bénéficier d’une livraison express, d’options sur ses équipements, du tiers payant, du remboursement de la sécurité sociale.

 

Les clients professionnels ont accès à différents financements mais aussi le rachat de leur matériel par certains acteurs du marché suivant les cas.

Exemple: Le marché des vêtements de travail | Présenter les produits par catégories

Les principaux produits du marché des EPI

Les EPI se répartissent en trois grandes catégories, selon leur degré de protection :

  • Catégorie EPI 1 :  contre les risques mineurs sans aucune conséquence sur la santé de l’utilisateur (tenues de mécaniciens ou des agents de ménage).
  • Catégorie EPI 2 : contre des risques importants. Ils sont donc soumis à des tests, et définis par des normes strictes (gilets ou bottes à haute visibilité).
  • Catégorie EPI 3 : contre des risques mortels Ils sont donc soumis à un contrôle de production afin de s’assurer de leur qualité (casques de pompiers et tenues de feu)

De plus, les vêtements et accessoires professionnels sont souvent classés selon des grandes familles, reprises par la plupart des fournisseurs :

  • Protection de la tête : casques, bombes pour cavaliers… Cette catégorie regroupe également des sous-catégories :
  • Protection des yeux : lunettes, masques…
  • Protection auditive : bouchons d’oreilles, casques, coquilles actives ou passives…Protection respiratoire : masques et appareils respiratoires…
  • Protection des pieds : chaussures, bottes, cuissardes…
  • Protection du corps : vêtements professionnels contre le froid, la chaleur, habits de soudeur, contre les risques chimiques…
  • Protection antichute : dispositifs antichute et accessoires de connexion ou de maintien tels que des descendeurs, cordes, harnais…
  • Protections spécifiques : détecteurs de gaz, vêtements de plongée…

En ce qui concerne les parts de marché des différents équipements, le site Batiactu les estimait selon la répartition suivante en 2015 :

Source : Batiactu

Au-delà des vêtements de protection, les vêtements de travail peuvent également regrouper les habits portés par les salariés des sociétés de services. Par exemple, les tenues des salariés de la grande distribution, de la restauration, des transports etc., sont très souvent personnalisées, afin de satisfaire l’image de marque de l’entreprise.

Exemple: Le marché des produits du terroirs | lmpact de la perception des prix sur le marché

Une perception de prix élevés pénalise la filière

Ce tableau met en évidence différents éléments qui pourraient stimuler l’achat de produits alimentaires locaux en France en 2014. Plus de 60 % des répondants ont cité un prix plus abordable comme principal élément incitatif.

D’autres éléments ressortent de ce sondage malgré une importance moindre, davantage de points de ventes et une meilleure visibilité des labels locaux pourraient s’avérer positif pour la filière.

Ce graphique montre la perception des consommateurs français sur le coût des produits locaux en 2015. Environ 45 pour cent des répondants ont trouvé que les produits locaux étaient chers. Seulement 27% des consommateurs ont indiqué trouver le prix juste et équitable.

Ce graphique montre la perception des Français sur l’évolution des achats de produits locaux en 2015. La moitié des personnes interrogées considèrent que les produits locaux resteront importants à l’avenir tandis que 28% considèrent qu’il s’agit d’une tendance.

 

D’après les deux graphiques précédents, il semble donc que les produits « du terroir » puissent constituer une alternative durable aux autres produits.

Exemple : Le marché du mobilier de jardin en Suisse | Comparaison avec les pays européens – prix moyen – image et exemple de produits standards

Si l’on s’intéresse à la moyenne des prix des marchés qui nous intéressent, on constate que ceux-ci sont parmi les plus chers d’Europe.

Le prix d’un panier moyen d’ameublement et d’entretien est en Suisse de 134 CHF, contre 102 CHF en France, ou encore 125 CHF en Norvège. On peut donc estimer que le prix des ameublements et de l’entretien sont 1,31 fois plus élevés en Suisse qu’en France, 1,25 fois plus élevés en Suisse qu’en Autriche ou encore 1,19 fois plus élevés en Suisse qu’en Italie.

Les prix peuvent fortement varier selon la spécificité du produit. D’après le site Hunn qui affirme fournir le plus grand choix de mobilier de jardin en Suisse on peut observer les prix et les produits suivants :

(Exemples de prix et de produits)

Exemple : Le Marché des Auto-Ecoles en France | Marché de service

Pertinence : les prix sont déclinés par type de produits proposés, avec beaucoup de détails à chaque fois et une volonté de chiffrer de plusieurs manières le pricing opéré (coût horaire, prix moyen, coût total, prix pratiqués en stratégies discount), quand le chiffre exact n’est pas obtenu on a au moins une fourchette et donc un ordre de grandeur ; même le financement de l’achat est abordé

Les tarifs des autoécoles sont en hausse assez prononcées en France : les tarifs ont augmenté d’environ 50% en 10 ans.
En moyenne, la demande de formation en autoécole est assez sensible au prix puisque la plupart des membres de cette tranche d’âge ont un budget assez limité.

Ainsi, la demande de formation est en légère diminution en France notamment pour les habitants de grandes villes où les transports en commun sont bien développés.

Formation au permis de conduire: une activité centrale

En 2015, 1 018 000 permis de conduire ont été délivrés en France dont 847 000 permis B (voiture). On voit donc que le permis B représente plus de 83% des permis mis en circulation.

Source : Permismag, 2017

Comme, on le voit sur l’illustration ci-dessus, le tarif horaire de formation à la conduite peut passer du simple au double selon l’établissement avec un prix moyen de 43€/h.

Les tarifs des autoécoles suivent une tendance haussière en France pour compenser notamment la baisse de leurs marges depuis la Loi Macron.

Source : Permismag, 2017

En général, il faut compter selon la Sécurité Routière française environ 35 heures de conduite pour avoir une préparation optimale à l’examen du permis. Le minimum en conduite traditionnelle étant de 20 heures de préparation. Les heures dépassant les 20 heures comprises dans le forfait sont parfois facturées plus cher par les auto-écoles.

Le prix moyen du permis de conduire en France en 2015 se situait entre 1100€ et 2500€ selon les régions et les offres choisies.
La formation au permis moto est légèrement moins chère (entre 600€ et 1200€) mais toutes les auto-écoles ne la proposent pas.

Un permis en accéléré en revanche coûtera 1900€ en moyenne (forfait de 20 heures) contre 1155€ en moyenne pour un forfait de vingt heures. Le prix moyen d’un permis de conduire (35heures) sera en moyenne de 1804€.

Les auto-écoles en ligne ont récemment cassé les prix du permis VL. Ornikar propose un forfait de 20 heures de conduites à 749€.

Source : Conseil de la Concurrence, Enquête sur les autoécoles au Grand-Duché du Luxembourg, 2016

Selon ce tableau comparatif du Conseil de la Concurrence, malgré l’impression de cherté du permis de conduire, le coût de la formation en autoécole reste moins cher en France que dans de nombreux pays européens

Source : Conseil de la Concurrence, Enquête sur les autoécoles au Grand-Duché du Luxembourg, 2016

Le Conseil de la Concurrence a simulé le prix du permis de conduire en Europe sous l’hypothèse que les quatre pays étudiés soit soumis aux mêmes réglementations (même nombre d’heures de conduites minimales, frais administratifs similaires…)

Formation au code de la route : une activité menacée par de nouveaux acteurs

La formation aux épreuves du code de la route reste une dépense importante dans les autoécoles traditionnelles. Le coût de formation au code de la route en autoécole (comprenant les frais d’inscription) se situe en moyenne entre 300€ et 500€.

Les autoécoles offrent souvent des forfaits incluant la formation au code de la route et au permis à des tarifs préférentiels.
Certaines autoécoles proposent des services d’apprentissage en ligne ou sur mobile ou des séances de formation avec un moniteur diplômé en autoécole.

De plus en plus en revanche, les candidats optent pour le passage du code de la route en candidat libre dans les nombreux centres d’examen des cinq groupes agréés dont ceux de La Poste.
Le prix d’inscription à un examen du code en centre La Poste est de seulement 30€.

Certains sites comme Digischool proposent des forfaits de préparation au code à 9,99€ par mois en incluant une formation similaire à celle offerte par les autoécoles. Le taux de réussite à la suite de l’utilisation de cette offre est d’environ 92%.

De nombreux sites proposent des services gratuits pour se préparer au code.

Ces alternatives incitent les candidats à s’orienter davantage vers des solutions numériques plus flexibles et moins chères.

 

Stages de récupération de points : un bastion des auto-écoles traditionnelles

Certaines auto-écoles proposent des stages de récupération de points de permis. Les tarifs moyens se situent entre 110€ et 220€ le stage.
La formation se déroule généralement sur deux journées et garantit la récupération de 4 points de permis dans la limite d’une seule utilisation par an.

 

• Le financement du permis

De nombreuses options de financement du permis existent :

  • Paiement échelonné des leçons : certaines autoécoles proposent de scinder le paiement des leçons en plusieurs mensualités selon les besoins des candidats.
  • Aides spécifiques et bourses : certains organismes et association comme Pôle Emploi, la Région, le Département ou encore la Mission locale peuvent proposer ces aides aux jeunes entre 17 et 25ans. Ces aides couvrent généralement 50% à 80% des frais de formation et peuvent être conditionnées à une engagement en retour (bénévolat…) -Le permis à un euro par jour est un prêt dont les intérêts sont payés par l’Etat en partenariat avec des banques et ayant pour but de financer l’inscription et la formation à une autoécole pour les jeunes ayant entre 16 et 25 ans et ayant des ressources limitées.

Le permis à un euro par jour est donc une facilité de paiement dans laquelle le candidat s’engage à rembourser 30€ par mois pour une durée de 20 à 40 mois selon le montant du prêt.

Les aides et options de financements sont une manière efficace pour maintenir la demande de formation au sein des autoécoles.

Sous-partie 2: Produit (Obligatoire)

Exemples d’approches suivies pour traiter cette partie pour différents marchés:

Prix et produits – le marché des jeux de société en Allemagne – segmenter les produits

Les catégories de jeux de société

Bien qu’il soit difficile de classer tous les jeux de société, tant la diversité en termes de règles ou de façons de jouer est grande, il est possible de faire des grandes catégories de jeux.

➢Jeux de cartes: Longtemps pratiqués avec des seuls jeux de cartes traditionnelles (poker, belote), ils sont aujourd’hui de plus en plus joués avec des cartes spécifiques, comme Uno ou Jungle Speed.

➢Jeux de stratégie: très souvent des jeux de plateau, ils font appel aux capacités de déduction et d’analyse des joueurs, et même parfois d’influence et de manipulation. Parmi les plus célèbres, on note Risk, Monopoly ou Puerto Rico.

➢Jeux d’assemblée : ils permettent à un très grand nombre de joueurs de s’amuser ensemble. Ils peuvent prendre la forme de jeux de questions comme Trivial Pursuit, ou d’autres formes comme le jeu de rôle avec support (Loups-garous) ou de devinettes (Time’s Up !).

➢ Jeux d’ambiance : ce sont des jeux aux règles simples, parties courtes, et dans un petit format. Ils permettent d’animer des rendez-vous entre amis, et sont très en vogue ces dernières années.

➢ Jeux éducatifs : pour les enfants en très bas âge, ils permettent d’apprendre en s’amusant, à partir de l’apprentissage des chiffres, des lettres, de la lecture ou du calcul.

La classification ci-dessus n’est pas exhaustive, tant on pourrait trouver de sous-catégories. De plus, un jeu peut appartenir à différentes catégories en même temps : un jeu de cartes peut être un jeu de hasard, voire de stratégie.

Produits – Le marché des parcs de loisir | Segmentation des différents types de produits

Produits
L’offre correspond à la nature du parc et l’offre y est assez large pour plaire à toutes les générations (de 7 à 77 ans) :

Parcs d’attractions : Espaces clos entièrement consacrés aux loisirs, aux jeux ainsi qu’à la distraction. Généralement, les parcs d’attraction proposent principalement des manèges adultes ou enfants et de différentes natures selon les envies de la clientèle ciblée. Les exemples les plus connus sont Dysneyland Paris, le Futuroscope ainsi que le Parc Astérix.

Zoos : Ouvert au public, payant pour la plupart, les zoos sont des établissements présentant des animaux domestiques ou sauvages dans des enclos ou en semi-liberté (ex : Zoo de Beauval, Zoo de la Palmyre).

Les Aquariums : Les aquariums sont des établissements qui exposent au public des espèces aquatiques et parfois marines dans des bassins (ex : Aquarium de Paris, Aquarium de la Rochelle…)

Parcs à thème : Les parcs à Thème comme le Puy du Fou ou Ok Corral ont pour but de plonger les visiteurs dans un univers particulier, développé autour d’installations et d’attractions gravitant autour de cet univers.

Les Parcs Aquatiques : ces parcs sont des espaces clos de divertissement proposant des activités et attractions liées à l’activité aquatique (toboggans, cascades, piscines à vague…).

Les plaines de jeux couvertes pour enfants : Ce sont des espaces clos et couverts destinés aux enfants aménagés afin de proposer des activités à vocation récréative ou culturelle (trampolines, piscines à balles…)

Les parcs de loisirs proposent également diverses activités en fonction de la clientèle cible. Par exemple, les parcs de loisirs proposent des manèges pour adultes. Si certains de ces parcs proposaient initialement des attractions relativement simples issues de la culture de la fête foraine tel que les trains fantôme, l’avancée technologique a permis de modifier cette tendance et à proposer de nouvelles attractions à sensations fortes pour adultes, qui sont l’objet de campagnes de communication importantes de la part des parcs de loisirs, qui en ont fait de véritables produits d’appel. À côté de cette surenchère de sensations forte, les parcs de loisirs proposent également des manèges plus calmes afin de séduire les familles, pour leur permettre de passer du temps ensemble.

Les parcs de loisir à vocation culturelle ont quant à eux un produit qui leur est propre. En effet, ces types de parcs proposent généralement des spectacles à vocation ludique dans le but de divertir et de plonger les visiteurs dans un univers, historique (comme le puy du fou) ou naturel (certains aquariums font des spectacles avec des dauphins ou autres animaux aquatiques).

Prix – Le marché des parcs de loisir | Comparer les différents prix des offres

Prix

Les prix ci-dessus sont les prix de base à l’entrée du parc. Toutefois, les prix peuvent varier en fonction de la période (vacances scolaires/hors vacances). Selon les parcs, des tarifs préférentiels existent pour les familles, les groupes, les personnes à mobilité réduite, les personnages âgées ou les étudiants. Les billets achetés en ligne, via un comité d’entreprise ou les Pass sont en général moins chers que les prix au guichet. A l’inverse, les parcs mettent en place des services payants tels que les billets coupe-file d’attente, la possibilité d’entrer dans les coulisses du parc ou de participer à des animations supplémentaires.

Partie 3 : Production & Distribution

Sous-partie 1: Production (facultatif)

Exemples d’approches suivies pour traiter cette partie pour différents marchés:

Exemple : Le Marché de l’Acier en France |Coût de production B2B

Pertinence : l’analyste a essayé de cerner le coût que représente la production du produit en question ; la plupart des clients de Businesscoot étant des personnes souhaitant évaluer la possibilité de pénétrer le marché, ce point les intéresse ; le point sur les débouchés permet de se représenter les acteurs de la distribution

  • Facteurs déterminants du coût de production

Trois facteurs clés [a3m-asso.fr] interviennent dans la fabrication de l’acier : les matières premières, l’énergie et la main d’œuvre. Depuis 1990, la tendance lourde, portée par la croissance de la production chinoise d’acier, a été l’augmentation du prix des matières premières, qui à partir de 2010 se sont mis à représenter plus de 70% des coûts de production de l’acier, contre seulement 10% pour la main- d’œuvre. L’augmentation du prix du minerai de fer et de celui du charbon à coke ont mécaniquement gonflé la valeur des stocks que les aciéristes doivent porter dans leurs usines et financer dans leurs bilans comptables.

Huit facteurs [a3m-asso.fr] contribuent ensuite à déterminer le coût de production d’un acier, lors d’un passage de commande spécifique :

  • la composition de l’acier selon sa teneur en éléments nobles (nickel, manganèse, chrome, cobalt et autres) et le niveau de pureté chimique (basse teneur en phosphore, soufre, éléments à bas point de fusion comme le plomb, l’arsenic, l’étain, le zinc) ;
  • les exigences particulières liées à la règlementation (directives, décrets, loi, etc.) et les spécifications techniques requises ;
  • les choix d’option(s) proposée(s) par des normes ou des standards internationaux comme des aptitudes au pliage, à l’emboutissage, à l’usinage
  • les exigences de dimension (tolérance de planéité, classe d’épaisseur, etc.).
  • les examens et essais effectués sur échantillons prélevés sur coulée ou directement sur produit
  • le mode de réception du produit. Les trois modes possibles, par ordre de coût croissant sont : par le vendeur, par l’acheteur et par une entité administrative extérieure (bureau de contrôle, compagnie d’assurance, ministère, association, etc.)
  • les exigences internes requises par les procédés de fabrication de l’utilisateur (planéité, limitations de teneurs en éléments chimiques, marquage),
  • la loi de l’offre et de la demande et la spéculation sur les métaux 
L’impact des sept premières exigences peut avoir une incidence de quelques dizaines d’euros la tonne à plus de 50 % du prix de base (le prix de base étant le prix de l’acier standard conforme à la norme et sans aucune option). [a3m-asso.fr]
  • Débouchés 
 

Lorsque le prix est un critère de choix important, les aciers restent privilégiés dans presque tous les domaines d’application technique :

  • équipements publics (ponts et chaussées, signalisation),
  • industries chimique, pétrochimique, pharmaceutique et nucléaire (équipements sous pression, équipements soumis à l’action de la flamme, capacités de stockage, récipients divers), 
agroalimentaire (conditionnement et stockage),
  • bâtiment (armatures, charpentes, ferronnerie, quincaillerie),
  • industries mécanique et thermique (moteurs, turbines, compresseurs),
  • automobile (carrosserie, équipements), ferroviaire, aéronautique et aérospatial, construction navale,
  • médical (instruments, appareils et prothèses),
  • composants mécaniques (visserie, ressorts, câbles, roulements, 
engrenages),
  • outillage de frappe (marteaux, burins, matrices) et de coupe 
(fraises, forets, porte-plaquette),
  • mobilier, design et équipements électroménagers, etc.
Exemple : Le Marché de la vente d'optique en France |Localisation de la production B2B

Pertinence : en insistant sur la localisation de la production, l’analyste met l’accent sur un point qu’il a évoqué dans les Tendances, mentionné dans son SWOT, mais qu’il développe encore plus ici

  • Production made in France ou internationalisation, deux stratégies opposées

Deux stratégies opposées sont mises en avant par les différents acteurs du marché de la vente d’Optique : le « made in France » pour les produits premium, l’internalisation pour les enseignes discounts.

D’un côté les enseignes comme Polette possèdent un système de production internalisé made in China où la jeune société possède son propre laboratoire et est actionnaire d’une usine, située à Dayang, dans le Fuijan, d’où sortent verres et montures.

De même, le réseau Lunettes pour tous achète ses verres directement à l’usine en Chine. Mais ensuite les verres sont stockés et taillés, voire pensés, sur place en France. L’entreprise propose alors des lunettes pour 10€ et prêtes en 10 minutes et peut ainsi faire des marges sans augmenter les prix pour le consommateur.

De l’autre, les enseignes « premium » qui proposent des prix historiquement plus élevés comme Krys, Optic 2000, Affelou ou grandOptical, tentent, dans une stratégie «made in France», de médiatiser la localisation de leur production sur le territoire français.

Exemple: Le marché du meuble | Identifier le nombre de producteurs du mobilier

Un secteur concentré et un nombre restreint de producteurs

Ce graphique représente le nombre d’entreprises actives dans la production de meubles en Suisse entre 2009 et 2016. On peut y lire qu’en 2009, environ 570 entreprises fabriquaient des meubles en Suisse.

On constate une concentration de la production. Le nombre d’entreprises opérant dans le secteur de la production de meubles est en constante diminution passant de 571 à 447 sur la période 2009-2016 soit une diminution de 21,8%.

Production – le marché des vêtements de travail – une production en Asie

Une production mondiale, de plus en plus asiatique

D’après une récente étude de QYResearch Group publiée en 2018, la Chine fut en 2016 le premier producteur mondial de vêtements de travail et d’uniformes en 2016 avec 37,5% de la production mondiale, et conservera cette position au cours des prochaines années. Plus généralement, l’Asie du Sud voit sa part dans la production mondiale augmenter, quand l’Europe continue de délocaliser sa production, et importe la grande majorité des vêtements utilisés.

De plus, la production de vêtements de travail semble très diluée : il est notamment intéressant de constater que les 5 premières entreprises de ce secteur n’ont absorbé que 2,65% du marché global en 2016.

La production des textiles techniques

La France se spécialise sur le segment des textiles techniques (vêtements professionnels destinés aux pompiers, aux personnels qui manient des produits chimiques toxiques, comme ceux des militaires et des forces de police qui doivent être protégés des projectiles et armes blanches) pour lesquels elle est le deuxième producteur européen, derrière l’Allemagne, mais devant des pays à forte tradition textile comme l’Italie et le Royaume-Uni. En France, ils représentent plus de 30% de la production textile totale, selon le cabinet David Rigby.

La France est notamment un pays riche en recherche et développement sur ce segment avec de nombreux partenariats entre écoles et centres de recherche, permettant une excellence dans la recherche et l’innovation de nouvelles techniques de protection textiles.

Production Distribution – le marché des jeux de société en Allemagne – découper l’ensemble des coûts liés au produit (R&D, Développement, marketing, distribution).

Au-delà de la fabrication en elle-même des jeux, il faut prendre en compte de nombreux coûts supplémentaires.

La recherche : surtout pour les grosses sociétés (Hasbro, Ravensburger), il est important de connaître la demande des familles, enfants etc., afin de produire de des jeux qui correspondent parfaitement aux attentes.
Le développement du jeu : souvent aidés d’auteurs qu’ils rémunèrent, les fabricants de jeux doivent inventer les règles, la partie graphique et les mécanismes physiques si besoin (pour des jeux comme Pic Pirates de Tomy). Les éditeurs cherchent de plus en plus à éviter ces coûts en achetant des jeux déjà élaborés aux auteurs.
Le marketing : la publicité, les participations à des salons pour faire connaître le jeu… Le budget marketing est très important pour un fabricant de jeu.
Les coûts de distribution : il faut enfin rémunérer les différents revendeurs, qu’ils soient physiques ou en ligne.
D’après plusieurs sources, on peut estimer les différentes marges des acteurs de la façon suivante

Production – le marché des jeux de société en Allemagne – Vous n’avez pas le prix de production, utilisez celui d’un pays similaire afin de donner un ordre de grandeur

Une production principalement asiatique

Comme pour l’industrie du jouet, à laquelle est très liée celle du jeu de société, les produits sont principalement fabriqués en Asie, et notamment en Chine, afin de réduire les coûts de production au maximum, la main d’œuvre étant moins chère en Asie.

En ce qui concerne les prix à la production, la concurrence étant toujours plus importante chez les fabricants des jeux (usines), notamment asiatiques, la hausse des prix s’est vue limitée depuis 2 ans ; elle a même diminué globalement depuis 2015. Le graphique ci- dessous représentant les prix à la production des jeux et jouets importés pour les entreprises françaises. On estime les coûts de production globalement identiques pour les entreprises allemandes, car les jeux sont globalement fabriqués aux mêmes endroits, et avec un matière première semblable.

Source : INSEE, Base 100 en Janvier 2009

Néanmoins, la hausse récente des prix du pétrole risque de faire augmenter les coûts de transport et donc les coûts de production pour les entreprises européennes.

Sous-partie 2: Distribution (obligatoire)

Exemples d’approches suivies pour traiter cette partie pour différents marchés:

Exemple : Le Marché des Auto-Ecoles en France

Pertinence : peu d’éléments à se mettre sous la dent pour traiter la distribution d’un service, l’analyste s’est donc concentré sur les disparités régionales de l’offre ainsi que sur les stratégies de promotion ; par ailleurs il a bien reproduit lui-même le graphique Xerfi

·      Des disparités régionales

Les disparités régionales sont fortes comme le montre le tableau suivant, issu de l’étude du Xerfi en 2018. La région Ile-de-France et Auvergne Rhône-Alpes sont les deux régions où l’activité des auto- écoles est la plus forte. La présence des auto-écoles est très liée à la densité de population et à la démographie des régions.

Source : Rapport sur les autoécoles, Septembre 2018, Xerfi

Selon une étude d’UFC que choisir, les disparités de prix sont très importantes et se justifient surtout par le niveau de concurrence local comme illustré ci-dessous. Comme le souligne l’étude, le rapport qualité-prix des formations de conduite est très variable selon les établissements et il est important pour le client de choisir une offre correspondant à ses besoins de formation.

Source : Cartographie des prix du permis B en France, UFC-Que choisir, 2017

• La promotion des auto-écoles

L’emplacement de l’auto-école est un facteur important pour développer sa clientèle. En effet, un emplacement en centre-ville ou proche d’un lycée ou d’une université attirera plus facilement des clients. La prise de contact avec les clients se fait le plus souvent en personne dans les locaux ou au téléphone.

La qualité de service et l’écoute s’avère essentielle ainsi que des témoignages favorables pour acquérir de nouveaux clients car dans l’industrie des autoécoles, une grande partie de la clientèle se fait par le bouche-à-oreille. Les qualités relationnelles et pédagogiques des formateurs sont très recherchées afin de garantir une satisfaction client Le taux de réussite au permis de conduire est également un argument de vente important.

La stratégie marketing et commerciale est cruciale afin de se démarquer de la concurrence. Beaucoup d’auto-écoles sont très actives sur les réseaux sociaux et sur internet (Facebook, Twitter, site web, blog, YouTube, Instagram) afin de cibler une clientèle jeune.

Source : Voiture de la flotte Eco Permis à Lyon

La société Eco Permis à Lyon par exemple mise sur l’identité visuelle de sa flotte de véhicules afin d’attirer les jeunes candidats grâce à un design unique et facilement reconnaissable.

Exemple: Le marché des jeux de société en Allemagne | Distribution, identifier les canaux de distribution, leurs couts et leurs évolutions

Chaîne de distribution

La chaîne de distribution d’un jeu de société est relativement claire :

les éditeurs de jeux vendent leurs marchandises aux distributeurs, qui eux-mêmes fournissent les revendeurs (boutiques spécialisées, grandes surfaces ou magasins en ligne). A chaque étape de la distribution est prise une marge, qui fait gonfler le prix du jeu pour le consommateur.

Néanmoins, certaines sociétés peuvent être à la fois éditrices et distributrices de jeux. C’est souvent le cas lorsqu’elles deviennent de taille importante. En France par exemple, le distributeur Atalia, créé en 2015, a connu une croissance très forte en 2 ans, au point de se lancer également dans l’édition en 2017. Les grandes sociétés comme Ravensburger ou Hasbro sont elles-mêmes éditrices et distributrices de jeux.

Le marché du jeu de société ayant fortement progressé ces dernières années, le nombre d’acteurs de la chaine de distribution augmente très rapidement, que ce soient les éditeurs, distributeurs ou même magasins spécialisés.

Les principaux lieux de revente

Comme pour les jouets en général, il existe plusieurs lieux d’achat des jeux de société :

  1. Les magasins de jouets/jeux: comme Toys’R’US, La Grande Récré, ils sont toujours assez sollicités pour leur grande variété d’articles.
  2. Les boutiques spécialisées : il existe de nombreux petits magasins spécialisés dans les jeux de sociétés, notamment dans les grandes villes.
  3. Les grandes surfaces (« retail ») : les hypermarchés sont également des lieux d’achat importants des jeux et jouets, notamment pour les fêtes de Noël.
  4. Les boutiques en ligne : qu’elles soient généralistes (Amazon), ou spécialisées dans les jeux/jouets, elles prennent une part de plus en plus importante dans la revente de jeux.

Le graphique précédent montre que les magasins en ligne progressent indéniablement dans la revente de jeux et jouets en Allemagne, alors que la part des Grands Magasins (« department store », type Galeries Lafayette en France) recule, tout comme celle des grandes surfaces.

Exemple: Le marché de la billetterie spectacle | Distinguer les généralistes des purs players

Des stratégies de distribution « cross canals »

On peut distinguer plusieurs stratégies des acteurs sur le marché

Les pure players se basent uniquement sur une offre de services en ligne. La dématérialisation des billets et la modification des habitudes de consommation profite à ces acteurs.

Le graphique ci-dessus représente le pourcentage d’utilisateurs d’Internet au sein de la population française de 2004 à 2016. Durant cette période, la part d’internautes en France a plus que doublé, atteignant environ 86 % en 2016

On peut observer deux tendances sur ce graphique, d’abord une croissance très rapide des d’utilisateurs d’internet en France de 2004 à 2010 avant d’arriver à une augmentation plus progressive sur la période 2010-2016.

Les pure players ont donc pu bénéficier de la proportion grandissante d’utilisateur pour s’imposer sur le marché.

Les entreprises qui disposent de points de ventes physiques

Certaines entreprises ont choisi d’investir le segment de la vente en ligne tout en maintenant des points de ventes physiques dans lesquels les utilisateurs peuvent acheter ou retirer des billets.

FNAC, Carrefour Spectacles et Leclerc Billetterie ont par exemple mis en place cette stratégie. Celle-ci semble payant puisqu’elle permet à l’entreprise de bénéficier de synergies entre les deux types de distribution, l’entreprise capte ainsi les deux types de demandes. De plus, ces activités permettent de générer du trafic au sein du magasin ce qui bénéficie à l’enseigne dans son ensemble.

Cette volonté de générer du trafic peut primer sur la captation des marges des spectacles. Dans le cas de Leclerc, l’enseigne de grande distribution a équipé son site et 300 de ses magasins de points de vente billetterie. TicketNet en assure toute l’infrastructure et est chargé de l’interconnexion de sa plate-forme technologique avec les infrastructures des centres distributeurs E.Leclerc.

Exemple: Le marché de la billetterie spectacle en France | Exploiter des disparités régionales

Une diffusion et des recettes et des spectacles très variables selon les régions

D’après le centre national de la chanson, des variétés et du jazz, la diffusion des spectacles de musiques actuelles et de variétés en France en 2017 représente :

  • Plus de 4000 déclarants
  • 65 420 représentations payantes (+4%)
  • 404 entrées par représentations en moyenne (+5%)
  • 26,4 Millions d’entrées payantes (+9%)
  • 35€ de prix moyen du billet (+5%)
  • 930 Millions d’euros de recettes de billetterie (+15%)

Vous pouvez utiliser Google trend pour identifier les requêtes par région

Exemple: Le marché du papier peint en France | Peu de chiffres, description des canaux de distribution

Distribution

La distribution du papier peint a fortement changée. En effet, l’accès à internet et la démocratisation du e-commerce a permis un nouvel axe de distribution aux fabricants de papiers peint.

Il convient donc de définir que trois méthodes de distribution sont utilisées :

– Distribution par un intermédiaire. Le papier peint étant un produit relativement spécifique, il est courant que les entreprises de papiers peints fassent appel à des distributeurs reconnus pour valoriser et commercialiser leurs produits. De nombreux distributeurs sont utilisés comme BigMat ou encore Gedimat. Cela permet aux fabricants de papiers peints de toutes tailles d’avoir un accès facilité aux clients finaux.

–  Distribution en e-commerce. Il est de plus en plus courant pour les fabricants de papiers peints de disposer de leurs propres sites internet pour commercialiser leurs produits. Ils proposent des services variés comme l’envoi d’échantillon gratuits pour faciliter le processus d’achat. Certains distributeurs intermédiaires se sont aussi spécialisés dans le commerce en ligne comme c’est le cas pour Viva Mural.

–  Distribution directe sur le lieu de fabrication. Cette technique de distribution est de loin la moins impactante. Elle n’en reste pas moins intéressante aussi bien pour le fabricant que pour le client final.

Partie 4 : Entreprises

Objectif global de la partie Entreprises: présenter un échantillon d’acteurs représentatifs du secteurs : leaders, spécialistes, start-up, entreprises historiques, acteurs locaux.

Pour chaque entreprise une fiche entreprise doit permettre de comprendre le métier de l’entreprise, ses actualités et son positionnement par rapport aux concurrents.

Structure : entreprise familiale, filiale d’un grand groupe, franchise,

Sous-partie 1: Segmentation (Obligatoire)

Objectif: Présenter une vision des entreprises par catégorie

Exemples de segmentation utilisées:

Exemple: Le marché de la location de materiel medical | leader / PME & acteurs locaux / Online

Les entreprises sont nombreuses au sein d’un marché qui doit sans cesse se renouveler et qui est compétitif.

Nous pouvons segmenter ce marché en trois segments distincts :

  • Les leaders du marché qui proposent vente, location en boutique physique et en ligne
  • Les PME et ETI qui sont les plus nombreuses sur le territoire et propose une offre aux professionnels comme aux particuliers ;
  • Les sites spécialisés de e-commerce dont l’offre produits est large et profonde.
Exemple: Le marché des vêtements de travail | France / Internationaux / Distributeurs / Start-up

Les principaux fabricants français

  • Mulliez-Flory
  • Cepovett
  • Delta Plus
  • Groupe Marck
  • Armor-Lux

Les principaux fabricants internationaux

  • Sigen Industries
  • Fristads Kansas Group
  • Mascot Workwear
  • Alsico

 

Les principaux distributeurs

  • Gedex (Gedimat)
  • Saint-Gobain Distribution Bâtiment France
  • BigMat
  • Rentokil Initial

Une start-up de gestion des équipements professionnels

  • OpenSafe
Exemple : le marché du linge haut de gamme | Segmentation par métier

Exemple: le marché du meuble de jardin | Généralistes / Spécialistes / autres

Les « généralistes » dont l’ameublement de jardin est une partie de l’activité

  • Coop Bau + Hobby
  • Schilliger
  • Conforama
  • IKEA
  • Butty Jardins
  • OBI
  • Jumbo

Les « spécialistes » en ameublement de jardin

  • Do it + Garden
  • Charmoy
  • Neogard
  • HUNN GARTENMOBEL
  • Glatz AG
  • Hornbach

Association de défense des intérêts

  • Jardin Suisse
Exemple: Le marché de la billetterie de spectacle | Distribution multicanal, pure player, revente, accompagnement (conseil)

Exemple: Le marché du sac à dos | Généraliste, spécialises, outdoor, sport

Exemple: Le marché des jeux de société | Mutlinationales, entreprises locales, nouveaux acteurs (digital), revendeurs & distributeurs

cf Titre

Sous-partie 2: Fiches entreprises (Obligatoire 15 profils)

Objectif: Proposer le profil de 15 entreprises du marché

Différentes éléments d’une fiche entreprise

Exemple : Le marché du maillot de bain | Valider la cohérence CA et nombre d'employés

Exemple : Le marché du linge | Indiquer le nombre de points de distribution (lorsqu'il y a une activité de distribution évidemment)

Exemple : Le marché de la gestion de patrimoine | Priviliégier: (1) le CA de l'activité , (2) le CA du pays ou (3) le CA groupe

Exemple : Le marché de l'eau en bouteille | Aucun CA disponible

Exemple : le marché de l'eau en bouteille | Indiquer la structure du groupe

Exemple : Le marché de l'eau en bouteille | Indiquer les sites de R&D et de production

Exemple : Le marché de l'eau en bouteille | Indiquer les opérations de rachat

Exemple : le marché du papier peint | Part du CA exporté

Exemple : Le marché du papier peint | Composition du CA

Exemple : Le marché des biscuits | Opérations de fusion

Exemple : Le marché des biscuits | Investissements réalisés

Exemple : Le marché des produits lyophilisés | Indiquer les capacités de production