Cas client: Marie Guilbart, Responsable du département recherche d’information au sein du cabinet de conseil en stratégie Kea&Partners



En quoi consiste votre mission ? 

Mon rôle est de mettre à disposition des consultants les ressources documentaires qui leur permettent d’enrichir leur démarche commerciale (rendez-vous de prospection, construction de propale…), et d’entamer plus rapidement et efficacement une nouvelle mission. 

Comment utilisez-vous les études Businesscoot ? 

Très souvent, j’extrais les 2-3 chiffres ou informations clés, que j’envoie aux consultants. 

Il m’arrive aussi de leur donner l’étude entière. Récemment, des Associés ont signé une mission dans le secteur du voyage en ligne. Je leur ai envoyé l’étude Businesscoot correspondante. Ils l’ont tout de suite lue, et m’ont répondu « Très intéressant ! Merci » 

… Ils font rarement ce type de de feed-backs ! 

A quel pain point (difficulté) répondent les études Businesscoot dans votre quotidien ? 

Elles m’économisent du temps et m’évitent des compilations documentaires très chronophages. 

Quand j’ai vu que cette solution existait, à un prix aussi abordable : je n’ai pas hésité. 

Avec le système de sources en lien hypertexte, les études Businesscoot valident aussi le fait que nous ne sommes passés à côté d’aucune source essentielle. 

Comment les études aident-elles les consultants, dans leurs missions ? 

Elles leurs permettent d’en apprendre beaucoup rapidement ! 

Un Associé peut consulter l’étude Businesscoot en 15 minutes dans le taxi en allant à son rendez-vous. Un consultant peut facilement s’appuyer dessus pour construire la storyline de sa propale. C’est très précieux. 

Souvent, des consultants me demandent : « J’ai vu qu’il y avait une étude Businesscoot sur ce marché. On est abonnés ? » 

Quels sont les atouts des études Businesscoot ? 

Leur segmentation, par deux aspects : 

  • L’angle « usages », et pas forcément « produits ». J’ai vu qu’il y avait une étude sur les culottes menstruelles : c’est extraordinaire ! On n’aurait probablement rien trouvé dans une étude consacrée à la lingerie.
  • Le choix d’analyser des petits de segments de marché. Plutôt que le marché de l’automobile, vous traitez le marché du pneu, ou des essuie-glaces. 

Cette segmentation vous différencie des autres éditeurs d’études de marchés, qui traitent peu les marchés transverses (par usages), mais ont un catalogue qui décline les codes NAF.

En dehors de leur segmentation, les études sont synthétiques. Nous ne sommes pas noyés sous 300 pages d’informations. 

Et le prix très abordable des études est un vrai atout. 

Pouvez-vous résumer les études Businesscoot en 3 mots ? 

Segmentation. Prix. Qualité. 

Un mot de la fin ? 

Bravo, c’est une belle réussite.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.